Une conférence peu orientée vers la technique mais plus sur l'humain et sa relation au monde du travail. Va y avoir du drama ! De plus en plus de personnes sont exposées au burn-out, syndrome d'anxiété chronique au travail et les métiers de la tech ne font pas exception. Peut être même sommes-nous un peu des pionniers, alors c'est pas tout ça mais si on prenait un peu soin de nous ? Quelles sont les bonnes pratiques pour accompagner un jeune diplômé au sein d'une entreprise ? Pourquoi il est important d'accorder du temps à la résolution des dettes techniques ? Comment ne pas se "bruler les ailes" sur des projets ultra stimulants ? On parlera donc de bonnes pratiques de travail, de l'importance des temps de R&D mais aussi de gestion d'équipe, de cohésion de groupe et des bonnes adresses pour boire des bières entre collègues (en schématisant).


Je n'ai pas pu répondre aux questions avant la fin du webinar donc je les repost ici pour pouvoir le faire à tête reposée (et avec le palpitant moins à fond ! )

- Des pistes de comment refaire flot quand on ne peut pas s'isoler pendant 3 mois ?
Faire intervenir la médecine du travail, poser une vraie réflexion sur le métier, demander potentiellement un temps partiel pour reprendre progressivement.

- Est-ce que des intervenants extérieurs spécialisés pourraient intervenir de manière pertinente pour prévenir de ces risques là ? Si oui lesquels ?
L'INRS a publié un petit document de 34 pages (qui est la base de réflexion sur l'axe burnout ce ce talk) :
http://www.inrs.fr/dms/inrs/Presse/presse-2015/rapport-burnout/rapport-burnout.pdf
Je vais me renseigner à ce sujet.

- qu'est ce que tu as changé dans ton travail après cette période ?
par exemple : nouvelles organisation, nouvelles règles ou discipline personnelle dans ton taf, voir comportement envers le client
- Après ton burn-out, as-tu changé ton mode de vie ? (sport, nourriture, sommeil...).

J'ai surtout décidé d'arrêter de faire des heures folles pour me donner une raison d'être épuisé. J'ai pris du recul sur pratiquement tout dans ma vie et j'ai fait le tri. Clairement ce n'était pas ma vie perso qui allait pas, je n'avais plus envie de faire un travail sans aucune satisfaction, ni intellectuelle, ni financière, ni technique, ni morale. J'ai pris conscience aussi qu'il était possible d'avoir un poste correct dans le web, selon tous les critères précédents.

Après ton burn out, as tu désormais une limite à ne pas franchir ? Comment la déterminer ?
Il faut écouter son corps et son cerveau. Chez moi l'indicateur d'anxiété et de fatigue ce sont les dents. Je déclare des gingivites fulgurantes quand ça va pas. Après le fait de rouler trop vite, de manière dangereuse, de pleurer à l'idée d'aller au travail, les problèmes digestifs à répétition, les comportements autodestructeurs et addictifs sont des indicateurs. L'idée est de se poser la question dès leur apparition avant qu'il ne soit trop tard. Et si après discussion avec l'employeur, rien ne change... il faut partir ! Vite.

Comments

Please login to leave a comment

Alex Rock at 16:16 on 24 Jun 2020

Une conférence très importante, pour avoir vécu ça à de multiples reprises. Merci Julien de partager son expérience et ses réflexions :)

Julien Soleilhavoup (Speaker) at 16:37 on 24 Jun 2020

Je n'ai pas pu répondre aux questions avant la fin du webinar donc je les repost ici pour pouvoir le faire à tête reposée (et avec le palpitant moins à fond ! )

Des pistes de comment refaire flot quand on ne peut pas s'isoler pendant 3 mois ?

Est-ce que des intervenants extérieurs spécialisés pourraient intervenir de manière pertinente pour prévenir de ces risques là ? Si oui lesquels ?

qu'est ce que tu as changé dans ton travail après cette période ?
par exemple : nouvelles organisation, nouvelles règles ou discipline personnelle dans ton taf, voir comportement envers le client

Après ton burn out, as tu désormais une limite à ne pas franchir ? Comment la déterminer ?

Après ton burn-out, as-tu changé ton mode de vie ? (sport, nourriture, sommeil...).

(et je me note comme je veux ! ;) )

Merci d'avoir pris le courage de faire ce talk ! C'est important de partager et rendre visible ces expériences difficiles et surtout pourquoi et comment en sortir ;-)

Marine Gandy at 19:53 on 25 Jun 2020

Un sujet nécessaire et bien posé. J'ai trouvé très intéressant de définir plusieurs niveaux de dette pour bien saisir les enjeux de chacun. Bravo !