“Artisan développeur”, c’est comme cela que je définis mon activité. Faire du “sur-mesure”, conseiller, former, auditer... sans être dans l’industrie du logiciel. Ne pas être salarié, ne pas avoir d’équipe à diriger, ne rendre des comptes qu’à ses clients et à soi même est aussi un choix de vie. Ce choix n’est pas forcément facile à vivre, pour soi, et pour son entourage. J’aborderai, au-delà du statut juridique, les obstacles et les plaisirs qui font notre quotidien, et les grandes questions récurrentes qui me sont régulièrement posées : comment s’organiser, comment trouver des missions, quels types de mission, etc.

Comments

Comments are closed.

Présentation très utile pour moi. Je ne suis pas un artisan développeur...pour l'instant mais ce serait ma principale option si ma situation change. J'ai apprécié l'information fournie dans la présetation.