La programmation orientée objet doit permettre la conception de programmes fiables, évolutifs, facilement et rapidement, à l’aide de briques de code réutilisables. Pourtant, il est rare de pouvoir réutiliser du code orienté objet dans un contexte différent de celui pour lequel il a été conçu. De plus, parvenir à faire collaborer des objets qui ne sont pas issus du même écosystème n’est pas forcément trivial. Les programmes ont pris de l’embonpoint en termes de quantité de code et de complexité, et ils sont donc dans la plupart des cas très gourmands en ressources intellectuelles et techniques pour leur conception et leur mise en œuvre. De plus, ils deviennent souvent rapidement difficiles à faire évoluer, et leur fiabilité est incertaine et délicate à maintenir sur la durée, si tant est qu’elle soit suffisante dès leur première mise en production. Le constat est donc cruel : la programmation orientée n’a pas tenu ses promesses ! Quoique… l’Homme a une tendance naturelle à accuser l’outil plutôt que la façon dont il l’utilise. Et si nous laissions le bénéfice du doute à la programmation orientée objet durant cette conférence et que nous en profitions pour remettre en cause la façon dont nous l’appréhendons?? En réalisant un parallèle entre les protocoles de communication UDP et TCP à la base d’Internet et la façon dont nous écrivons du code orienté objet actuellement, j’espère vous faire douter de vous-même et à nouveau vous faire croire aux promesses d’Alan Kay !

Comments

Please login to leave a comment

L'idée est intéressante d'expliquer la programmation orientée objet par analogie avec du réseau, malheureusement malgré une execution parfaite de la part du speaker, le message reste confu... (ce qui est dommage quand on parle d'OOP :p).

Il aurait été intéressant d'avoir plus de code d'exemple (c'est d'ailleurs ressorti dans les questions).
L'analogie TCP/UDP et la sémantique qui en découle ("du code TCP"/"coder en TCP") m'a vraiment dérangé.

Très bon sujet et speaker cependant !

Un grand merci sur cette conf qui fait réfléchir.

Je pense que plus d'exemples aiderait vraiment à comprendre le principe.

Conf intéressante. J’ai du mal à visualiser la mise en place, un exemple rapide aurait été bienvenu.

Total je me dit que j’attendrais des retours plus concrets ;)

Tu as bien expliqué qu'il fallait essayer par nous même pour mieux comprendre, mais du coup on reste un peu sur notre faim… Dommage, parce qu'on sent vraiment qu'il y a une philosophie intéressante et nouvelle à creuser, mais on ne peut s'empêcher de se demander ce que ça donne "en vrai". Peut-être un refactoring avant/après d'exemple à trouver?
Dans tous les cas, merci ce talk :)

Rated 3

Benoit Galati at 12:00 on 19 May 2019

Talk intéressant qui éveille la curiosité.

Je reste cependant très frustré car il y a eu beaucoup de teasing, évangélisation sur une façon de coder dont on aura rien vu au final. On nous invite à aller sur GitHub mais sans réel référence.

Le speaker est très bon et sait bien raconter une histoire.

Rated 5

Alex Rock at 09:43 on 20 May 2019

Le lien était très clair à mes yeux et étant déjà partisan d'un code découplé et bien structuré, je me suis beaucoup retrouvé dans les conseils donnés !

Entrée en matière un peu longue pour amener au coeur sujet.
Le sujet n'en est pas moins captivant mais il manquait des exemples concrets pour aider à la compréhension.

Rated 4

Julien Deniau at 10:17 on 21 May 2019

Speaker très efficace. Je ne suis pas certain d'expérimenter le sujet cela dit : trop de travail pour adapter les librairies existantes, et dur de migrer un projet existant.

Ceux qui te suivent savent que cette conférence est dans le prolongement de ton voyage vers l'est. Le discours est bon mais le delta entre ce que tu prones et la réalité de l'OOP, du coup : manque d'exemple.